Le retour de Paroles Burkina

Le blog paroles burkina est de retour pour parler des maux de société du Burkina Faso.

Vous pouvez aussi nous envoyer vos commentaires, vos impressions vos coup de gueules sur le Burkina Faso.

Le Burkina Faso est actuellement en transition politique, va t-elle sombrer dans une instabilité ou retrouvera t-elle sa souveraineté et son éclosion…

Nous en parlerons dans l’article suivant…

 

Publié dans About | Laisser un commentaire

A quand la tranquillité ?

Les militaires de Pô ont tiré en l’air, ils ont fait entendre leur voix par les coups de feu. C’est la nouvelle méthode de revendication au Burkina. Il suffit de tirer en l’air et le problème est résolu. Que feront donc ceux qui n’ont pas d’armes à tirer pour se faire entendre ?

Le Burkina risque de perdre sa quiétude absolue si l’armée abuse à utiliser sans cesse des armes pour revendiquer. Nous ne sommes pas loin de la pratique des terroristes. Ils passent toujours par des attentats sanglants dès qu’ils ont besoin de quelques choses. Qu’en dites vous monsieur le ministre de la défense ?

Le développement du Burkina va se faire avec seulement des gens intègres et intelligents. Pas avec des orgueilleux et des hors la loi. Nous avons besoin de tranquillité pour relancer les activité du burkina. Pourquoi ne pas recenser toutes les irrégularités, les faire savoir au peuple et donner un plan de rectification détaillé. Là, le Burkina va sentir un nouvel air au lieu de vivre dans la poussière et attendre que des coups de feu soient tirés avant d’agir.

Ne pensez vous pas qu’avec ces problèmes non résolus, le tourisme au Burkina sera touché à plein cœur ?

Sans oublier que les bailleurs de fonds évitent de financer dans les zones instables. Comment payer les crédits déjà octroyés si la roue de l’usine ne tourne pas. Le taux de remboursement va augmenter car le délai est dépassé. Ce sont les jeunes qui vont payer tout cela. Après avoir été mal instruits à cause du système politique.

Pensez un peu à vos enfants qui sont entrain d’étudier à l’extérieur, ils reviendront bourrés de diplômes. Mais leurs entreprises ne fonctionneront pas bien à cause de la main d’œuvre non qualifiée. Donc vous auriez dépensé des millions de francs pour rien. Et si vos enfants repartent pour investir à l’extérieur, ils seront face à une concurrence sans merci. Des concurrents qui exercent depuis des décennies.

Personne n’est à l’abri, donnons nous la main pour la reconstruction du Burkina

Publié dans Actualites | Laisser un commentaire

L’immobilisme burkinabè

Le Burkina Faso est devenu un étalon immobile sans cœur sans âme sans vie. Il s’est endormi et ne bouge plus. Lui qui devait devenir émergent, avec une économie croissante, elle diminue et stagne. Mais pourquoi ce dur constat ? Ce sont les crises et les manifestations diverses qui ont amplifié la situation. Il y avait bel et bien la mauvaise gestion des fonds de l’Etat et la non insertion des jeunes dans des activités génératrices de revenus. Ces mêmes jeunes s’adonnent à l’abus de boissons frelatées et détruisent à petit feu leur avenir. Il ne serait intéressant de gérer un pays dans lequel la couche jeune est sans lendemain. C’est comme le patron d’un asile de fous.

Le gouvernement a commencé ce qu’il ne pourra pas terminer :

– indemnités

– conférence de presse à tout moment

– baisse des prix des produits de premières nécessités.

Il doit bien s’asseoir avant de se lancer de gauche à droite sans but précis. Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Changez de tic tac et tout ira dans le meilleur des mondes possibles. Evitez d’utiliser la politique pour résoudre le problème du Burkina Faso. Elle freine beaucoup de choses importantes du pays. On vote une loi parce qu’un CDPiste l’a proposée et et on rejette diamétralement ce qu’un député de l’opposition propose. Drôle de dirigeants politiques. Rares sont ceux là même qui ont fait des études en science politique. C’est juste leurs bouches qui les ont permis d’obtenir une place d’autorité. Ou peut être qu’on a joué au ballon ensemble, je te donne une place dans mon gouvernement. Comment voulez vous que ce pays avance si certains ne méritent pas leurs postes ?

Et quand ça chauffe, ils courent de gauche à droite chez les responsables religieux et coutumiers pour salir leurs noms. Continuez et vous payerez le prix avec fracas. Le monde entier est au courant des malversations politiques qui se passent au Faso. Et nous sommes sûrs que tout ira pour le mieux.

Patience frères et sœurs, la soif et la faim vont quitter le Faso.

Publié dans Actualites | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

A NOUS LES JEUNES

La jeunesse africaine s’active dans ces derniers temps pour leur avenir. Partout, ce sont les jeunes qui sortent manifester pour réclamer le droit du peuple. Dans certains pays, ils arrivent à faire tomber un régime et à placer celui qu’ils auraient choisi. D’autres tentent en vain… Mais le régime résiste en utilisant des moyens tordus ayant pour seul but de maintenir le régime au pouvoir.

Le Burkina Faso est un exemple palpable ; ce sont les jeunes qui ont mis leur vie en danger pour réclamer justice. Ils s’organisent comme ils peuvent pour manifester. Le Gouvernement arrive toujours à déjouer leur jeu en fermant les écoles et universités qui sont leurs points de rencontre. C’est l’avenir de la jeunesse qui se retrouvera en péril si chaque année, les cours sont mal dispensés. Quand le pays va mal, on trouve les moyens pour mobiliser les jeunes. Et quand il s’agit de payer le prix , ce sont ces mêmes jeunes qui vont se débrouiller.

Trop c’est trop comme l’a chanté EXTRA MUSICA.

Il est temps pour nous de mieux s’organiser pour ne pas toujours se retrouver à payer seul le prix. Le parti au pouvoir et l’opposition sont remplis de vieillards qui n’ont pas les mêmes visions que nous. Ils ne sont pas capables de nous secourir. Tant que leurs poches ne sont pas remplies, ils ne penseront pas à nous.

C’est à notre tour de diriger ce pays, il y a parmi nous des gens capables de gérer ce peuple. Nous avons la capacité, frères et sœurs…

En rappel, Thomas Sankara  a pris le pouvoir à 33 ans et

Blaise Compaoré 

à 36 ans. Ils étaient tous jeunes comme nous.

Nous devons compter sur nous même et si une personne âgée veut nous donner des conseils, nous allons lui prêter l’oreille. Jeunes du Burkina Faso, l’heure a sonné.

Publié dans Initiatives | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Une frappe de plus

Une frappe de plus entre les deux protagonistes du bouleversement social burkinabè.

La police et l’armée se mettent en accord pour s’affronter.

Au lieu que ces deux corps s’accordent au maintien de la paix, ils deviennent l’étincelle qui brûle la cohésion sociale et économique du Burkina Faso pour peut être une chose qui ne mérite pas un affrontement.

Mes frères, le système est très malade. Ils se donnent autorité d’agir ou de ne pas agir. Qui est en bas de tout cela ? Que se passe t-il ? Sont -ils en désaccord ou est- ce une technique pour déclencher une résolution plus importante.

Le PF est devenu le ministre de la défense et la défense nationale ne répond plus. Ce mal être serait donc une envie de changement. Au profit de qui ? Si c’est pour le peuple burkinabè, c’est une bonne chose. Ce nouveau problème est -il une étincelle pour déclencher le départ du président réclamé même  dernièrement par l’Opposition. Monsieur le ministre de la défense, faites quelque chose pour votre peuple en psychose.

Nous qui parlions tantôt de retour au calme, nous nous sommes peut être trompés. Mais nous nous rappelons vous avoir prévenu que le volcan qui dort peut se réveiller très vite. Le chemin de la paix n’est pas retrouvé au Burkina Faso. Mais il n’est pas loin… Ce combat entre les deux corps va nous donner une autre leçon du vrai visage du Burkina Faso.

Car l’Etalon a reçu un peu d’herbe et il a oublié le pâturage qu’il réclamait haut et fort. C’est le fort du burkinabè et c’est ça que certains dirigeants exploitent pour mieux régner.

Nous allons tous payer le prix de différentes manières.

Publié dans Actualites | Laisser un commentaire

REPRISE DES ACTIVITES AU FASO

Après plusieurs jours de tensions entre les fils et filles du Burkina Faso, le calme est revenu prendre sa place sans trop de difficultés.

Ouagadougou commence à rayonner et invite les autres villes dans la même lancée.

Chaque couche de la société burkinabè avait réclamé quelque chose de particulier :

– les élèves et étudiants : justice pour Justin Zongo…

– les militaires : les indemnités…

– les commerçants : arrêt du vandalisme des militaires…

– les policiers : condition de vie meilleure…

– l’opposition : le départ du président du Faso…

Toutes ces réclamations ont été faites dans un intervalle de trois mois, chose difficile à régler si le pays n’a pas les ressources et les compétences nécessaires. Surtout que nous savons qu’avec la crise ivoirienne et le problème économique mondial, tout va au ralenti.

Mais est ce à cause de tout ça que le Burkina Faso vit le cauchemar ?

Ce qu’il y a à déplorer, c’est le manque de responsabilité des ceux là même qui sont les garants de la tranquillité du pays. Si les racines d’un arbre sont pourries, le tronc, les branches, les feuilles et les fruits seront touchés à l’espace de quelques jours. Et en ce moment, il faut l’intervention d’un spécialiste pour y remédier.

Le calme est revenu, le Gouvernement a pris des décisions, l’Opposition a réussi sa manifestation pacifique… les fils et les filles du Faso vaquent à leurs occupations quotidiennes  petit à petit. Et tout ça malgré le couvre feu. Courage surtout aux uns et autres !

Publié dans Actualites | Laisser un commentaire

L’ETALON

Un étalon peut toujours être favori lorsqu’il s’agit d’une course de vitesse. Vue son poids, il peine à remporter la course  place quant il s’agit d’une course de fond.

Pour maintenir le cap, il doit être bien nourri et soigné. Sinon… l’écurie est en crise de nourritures, les étalons ont trop faim. Et pourtant ils doivent courir tous les jours. Que faire donc ?

Les gens réclament le changement absolu, on les propose juste quelques modifications pour qu’ils se taisent.  Certains en tout cas ont applaudi et se trouvent déjà satisfaits du peu d’effort du gouvernement burkinabè.

C’est comme l’étalon qui réclame son pâturage et le COW BOY lui donne quelques graines de mil. Chose étonnante, l’étalon se remet au travail. Bref, nous devons voir plus clair. Car c’est notre avenir qui se noie petit à petit.

Nous vous annonçons que vous êtes très nombreux à visiter notre blog de partout le monde entier. Malgré les coupures de courant, le couvre feu et la fracture numérique qui frappent notre cher pays le Burkina Faso, vous restez nombreux à visiter ce blog qui vous permet d’échanger vos idées pour une sortie de crise et un lendemain meilleur.

Nous sommes actuellement à dix mille (10.000) visites.  Nous vous remercions pour votre soutien et nous vous demandons à toujours nous visiter en invitant. Ensemble, nous rebâtirons le Burkina Faso


Publié dans Actualites | Tagué | Laisser un commentaire